Approbation des projets du Groupe d’Action Locale Andenne-Fernelmont-Wasseiges.

Appel à projets avait été lancé fin mai 2015 à Andenne, Fernelmont et Wasseiges. Un comité de pilotage composé de mandataires, représentants d’associations et simples citoyens a articulé ces idées autour de l’économie circulaire : produire local, consommer local, recycler local. Logistique commune aux petits producteurs agricoles, soutien à l’abattoir de volailles de Sclayn, recyclage d’invendus alimentaires, circuits touristiques gastronomiques, promotion d’hébergements alternatifs, valorisation du bord de Meuse, mise en location de vélos électriques, coopérative d’énergie renouvelable, création d’une Agence jardinière locale sur le modèle d’une Agence immobilière sociale, plateforme numérique citoyenne…

Ficelé début 2016 avec une agence de communication, le dossier de présentation du futur GAL « Meuse@campagnes » vise à décrocher des subsides européens (90% des coûts estimés !) : on a 1 chance sur 2, estime l’échevine Malisoux.

Martine Voets, pour Ecolo, s’est impliquée dans le GAL : « Beaux projets, et belles rencontres. Un processus participatif s’est enclenché ! Il est à soutenir au niveau communal, en moyens humains et financiers. Même si le GAL n’obtient pas les subsides espérés… » Car cette expérience démontre ce qu’Ecolo dit depuis longtemps : impliquer le citoyen dans la gestion de sa ville, c’est un plus. A quand des commissions communales, pour vivre la démocratie autrement à Andenne ?

Share This