Interpellation de José-Ricardo Alvarez sur la sécurité nucléaire à Andenne

Alors que pour des caméras de sécurité, PS et MR s’activent, pour la sécurité nucléaire et alors qu’Andenne est à 30 km de Tihange, seule réaction : « Voyez le fédéral ». L’échevin de l’Environnement ? Absent de la séance
⦁ Dernière distribution de comprimés d’iode valables 10 ans, recommandée par l’Agence Fédérale de Contrôle Nucléaire dans un rayon de 20 à 99 km des centrales ? « Faite en 2011 ». Depuis, pour en obtenir, sur qui ont pu compter les nombreux néo-Andennais ? Sur eux-mêmes !
⦁ Plan d’évacuation (mis régulièrement à jour dans d’autres communes)? « Fixé par la loi, on vous en communiquera le détail ».
⦁ L’Agence Fédérale de Contrôle Nucléaire propose d’élargir les zones de mise à l’abri, qu’en pense la majorité ? « Ce n’est pas compétence communale et de toute façon pas d’inquiétude à avoir. » Si, une seule, selon le maïeur : « l’attentat terroriste !» On transmettra nos questions au ministère de l’énergie…
Bref, au Collège d’Andenne, radioactivité ? pas de danger… mais proactivité : néant !

Ecolo proposait de préparer, avec l’Echevin de l’Environnement, une motion demandant l’arrêt des réacteurs 1 et 2 de Tihange dont les cuves sont fissurées. Au parlement fédéral, les socialistes demandent un moratoire ; à Andenne, ils baissent les bras sous prétexte qu’une motion ne sert à rien. Or on a bien adopté celle contre le TTIP et celle contre le dumping social…

Share This